À travers cet article, je souhaite vous présenter mes spots photographiques favoris en Lozère. Le département cache des joyaux parfois insoupçonnés et des paysages grandioses qui n’ont rien à envier à certaines destinations internationales. Et puis, ce sera aussi pour vous l’occasion d’ajouter un spot que vous n’aviez pas vu sur Internet à votre projet de séjour en Lozère. Alors, c’est parti pour cinq coins qui vous feront aimer la Lozère et la photographie ? 

Le Truc de Cénaret

Le Truc de Cénaret est le spot parfait si vous habitez ou séjournez à proximité de Mende. Une envie de coucher de soleil ? Il suffit de prendre sa voiture et de conduire moins d’un quart d’heure pour se trouver au pied du Truc de Cénaret, sur le territoire de la commune de Barjac. Après une rapide montée, vous voilà prêt à admirer le soleil se coucher sur la vallée du Lot avec un aperçu du Causse de Sauveterre en face de vous.

Ce que j’aime : Ce spot me permettait de faire de belles photos sans conduire ou marcher des heures. Chaque saison apporte sa particularité au paysage visible depuis le Truc de Cénaret : qu’il neige, qu’il fasse beau, au printemps ou en automne. Je l’apprécie aussi pour faire des portraits grâce aux différents éléments naturels offrant le choix d’une variété de perspectives.

Pour s’y rendre : Depuis Mende, prendre la direction de Barjac. Une fois à l’entrée du village, monter au hameau de Cénaret et se garer dès que possible. Le sentier est indiqué par des panneaux et ne dure que cinq minutes.


Les Bondons

L’un de mes endroits favoris pour aller photographier soit un lever de soleil (quand la motivation y ait) soit un coucher de soleil. Ou bien tout simplement pour me poser et me déconnecter, immergé dans ces paysages. Facilement accessible en voiture, il faut s’y rendre lorsque les conditions météorologiques sont favorables : le vent peut souffler très fortement au sommet des puechs et la visibilité peut être réduite au minimum en cas de brouillard.

Ce que j’aime : De là-haut, vous embrassez une vue à 360 degrés sur la Lozère, le Cantal et le Gard. Vous apercevrez les Gorges du Tarn, le Causse-Méjean, le sommet du Mont-Aigoual et les monts du Cantal. Vous aurez aussi une superbe vue sur le second puech. Ce sentiment de grandeur vous inspirera à prendre des photos au grand-angle ou bien jouer avec les perspectives avec un 35mm ou 50mm. Dans tous les cas, ce spot ne vous décevra que rarement.

Pour s’y rendre : Depuis Mende, prendre la direction du Col de Montmirat puis tourner vers le Pont-de-Montvert. Un peu plus loin, prendre la direction des Bondons et se garer à l’entrée d’un chemin de terre. Depuis Nîmes et le Gard, prendre la direction du Pont-de-Montvert et rejoindre la direction de Mende en passant par le plateau des Laubies. Une fois à l’entrée du chemin, marcher en direction du premier puech et passer entre les barrières pour attaquer la montée de la bosse.


Le Truc de Fortunio

Mon spot préféré de cette sélection, tout simplement. Et le plus difficile d’accès par véhicule. Je me souviens comme si c’était hier de mes premières tentatives de trouver la route y menant sur le GPS, à travers le brouillard et le vent : échec lors de mes deux premières tentatives mais je ne regrette absolument pas d’avoir essayé une troisième fois ! Depuis, je m’y suis rendu pour un paquet de levers et couchers de soleil.

Ce que j’aime : La vue à 360 degrés sur le Lac de Charpal en contrebas, le Mont-Lozère, les Monts du Cantal, les Alpes et les sommets de l’Ardèche. Accessible directement en voiture, il est facilement abordable sauf lorsque les conditions (neige) sont extrêmes. C’est un spot qui vous donnera des photos à couper le souffle que ce soit pour le lever ou le coucher de soleil.

Pour s’y rendre : Depuis Mende, prendre la direction de Rieutort-de-Randon. À la sortie de Rieutort-de-Randon, prendre la direction d’Estables. Puis, prendre la direction du Col du Cheval Mort. Une fois au Col, tourner à droite sur la route carrossable mais endommagée et suivre la route avec pour point de mire le signal de Randon.


Le Pic Cassini

Un spot qui demandera un peu d’effort et une bonne heure de marche pour l’atteindre. Le Pic Cassini, sur le Mont-Lozère, est le deuxième plus haut sommet de ce massif, culminant à 1680m d’altitude. Plutôt orienté coucher de soleil, vous y passerez idéalement la nuit en bivouac pour profiter de la vue dégagée sur les plateaux du Mont-Lozère et le plafond étoilé préservé. Un classique à faire entre bons potes accompagné d’une bière à la châtaigne.

Ce que j’aime : Le côté sauvage du secteur. L’accès au Pic Cassini se mérite et vos photos devraient être orientés vers cet aspect d’effort physique. Au sommet, la solitude permet de produire des clichés dignes d’une expédition au fin fond du Canada ou au sommet d’une montagne particulièrement isolée. En été, le bivouac y sera une activité propice tandis qu’en hiver, une ascension en raquettes vous donnera de nouvelles perspectives photographiques et sportives.

Pour s’y rendre : Depuis Nîmes et Alès, prendre la direction de Génolhac et suivre le Mas de la Barque. Depuis Mende, prendre la direction de Villefort et suivre le Mas de la Barque. Se garer au Mas de la Barque pour le départ du sentier.


Les Gorges du Tarn / La Malène

Des routes sinueuses, une rivière aux eaux turquoises et des falaises vertigineuses : vous voilà au coeur des Gorges du Tarn, lieu prestigieux reconnu mondialement. En avant les roadtrips et les randonnées acrobatiques au dessus du vide. Et en prenant un peu d’altitude, vous bénéficierez d’un des nombreux points de vue fantastiques du coin : le Point Sublime, le Cirque de Saint-Chély-du-Tarn et… les lacets de la Malène.

Ce que j’aime : Le côté photogénique des paysages dans les Gorges, par la présence de ces routes sinueuses et tortueuses, à flanc de montagne. Ce paysage assez chaotique se révèle surtout entre le printemps et l’automne lorsque les jours s’allongent et les couchers de soleil se font plus tard.

Pour s’y rendre : Depuis Mende ou Nîmes, il vous suffit de suivre le parcours des Gorges du Tarn, accessible depuis Florac, Sainte-Énimie et la Malène. La photo a été prise dans la montée de la Malène vers le Causse-Méjean. Attention, la route est considérée comme dangereuse en raison de son étroitesse mais elle vaut le détour.


C’est la fin de cette sélection de mes meilleurs spots photos lozèrien. Avec ça, vous avez de quoi faire des sorties à chaque saison pour capturer des atmosphères différentes et raconter de nouvelles histoires. La Lozère constitue un excellent terrain de jeu pour s’améliorer en photographie. Si vous avez d’autres spots à suggérer, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaire ou sur mes réseaux sociaux !