Pour cette nouvelle sortie raquettes, on reste dans la Vallée des Villards pour une randonnée non balisée mais intéressante à effectuer. Pour y être allé seul, on est complètement immergé dans les paysages hivernaux. À faire par beau temps absolument pour profiter d’une vue sur les sommets alpins.


Durée : Environ deux heures.

Dénivelé : +322m.

Difficulté : R2. Moyenne. Une randonnée rapide mais avec un dénivelé assez marqué.


Profitant d’un bel après-midi ensoleillé, je décide de tenter de monter au hameau de Montrond, situé sur le plateau du même nom, un très bel alpage de Saint Colomban des Villards. Pendant la préparation de l’itinéraire, j’opte pour emprunter un sentier relativement raide mais boisé : j’évite ainsi les risques d’avalanches dans la Combe du Tépey mais j’ajoute une difficulté pour l’effort.

Le départ se fait au hameau des Moulins, entre Valmaure et La Chal. Le chemin n’étant pas balisé, il faut faire sa propre trace et suivre l’ouverture dans la forêt qui marque la présence d’un sentier. Normalement, la balade est empruntée fréquemment, vous devriez trouver facilement le cheminement.

Le jour de ma sortie, la neige était présente mais pas en grosse quantité. Sous le couvert des arbres, les raquettes n’étaient même pas nécessaires (c’est une autre histoire sur le plateau à 1500m d’altitude). Mais l’ambiance hivernale, elle, se fait ressentir, au niveau de la température et des sapins enneigés.

On entre vite dans le vif du sujet : le dénivelé montre le bout de son nez et donne un coup au cardio. Mieux vaut prendre son temps et y aller à son rythme, au risque de se flinguer dès les premières minutes de randonnée. On s’arrête plus souvent et on écoute le silence que l’hiver installe sur la nature : une vraie cure pour le moral.


Attention tout de même en arrivant au point de vue sur la Vallée des Villards : la neige recouvre entièrement les rochers sur lequel le chemin évolue. Le précipice étant à proximité des rochers, des précautions sont à prendre en restant bien au milieu du promontoire et en évitant de se rapprocher du bord.

Une fois la pente raide avalée, le chemin devient plus agréable et on s’immerge totalement dans ce cadre naturel. Le paysage finit soudain par s’ouvrir très largement. La Sambuis est parfaitement visible depuis le plateau de Montrond, je pense d’ailleurs que son ascension est possible depuis la Combe de Montrond, un peu plus loin.

Au loin, la vue porte sur le Col du Glandon, fermé pendant l’hiver, et les pentes de la Combe de Bellard, avec notamment les installations du domaine skiable visibles.

Le plateau atteint, un nouveau défi m’attend : il me reste quelques centaines de mètres pour rejoindre le hameau de Montrond, point final de la randonnée, mais la couche de neige est conséquente et vierge de toutes traces. Il faut donc fournir un dernier effort physique avant de s’octroyer une pause largement méritée.

Quinze minutes plus tard et le souffle court, je peux enfin me laisser tomber dans la neige et reprendre des forces. En plus, le cadre s’y prête parfaitement. Les chalets d’alpage de Montrond, étant inutilisés, sont tous dans un parfait état : ils reflètent une époque agricole pas si éloignée que ça. Pour ma part, j’adore observer les détails de ces chalets et la façon dont ils étaient conçus.

Alors que je laisse mon esprit vagabonder quelques minutes, je suis soudain surpris par un groupe de skieurs de randonnée en provenance de la Combe de Montrond. Moi qui pensait ne pas croiser une autre âme vivante, j’ai le droit à tout un régiment de skieurs ! Autrement, ma pause se fait dans le plus grand des calmes, au son des chants des oiseaux et face au soleil couchant.

C’est d’ailleurs le soleil qui me ramène à la réalité et qui me rappelle que la descente doit se faire avant qu’il ne fasse complètement noir.

Sans grande originalité, j’emprunte le même itinéraire qu’à l’aller pour accélérer mon retour. L’avantage de la raquette, c’est la rapidité que l’on peut avoir en descente : par moments, il nous suffit juste de nous laisser glisser dans la pente pour gagner un temps précieux.

Si vous cherchez une balade hors des sentiers battus et balisés (parfois submergés de monde), cette randonnée en raquettes est une excellente alternative dans la Vallée des Villards pour composer entre plaisir nature et histoire de la vallée. Le profil de cette sortie devrait convenir à un large public, tout en respectant les règles habituelles de prudence !